Basse Fréquence 007: UN.T.O

Basse Fréquence part à la conquête de l’Italie. Cette semaine nous vous présentons Matteo Bagnato, fondateur du label UN.T.O.  Liberté, ouverture et créativité forme la ligne directrice de ce label.

Tout commence par un plat de pasta mal tombé. En effet, lorsque les italiens dégustent leur plat national, et se tâchent à la sauce tomate, ils s’exclament « UNTO ».  UNTO est la traduction du participe passé « ungere » ce qui renvoie en français à être taché ou enduit de graisse. Remettons cette expression dans son contexte, « UN.T.O.« est l’abréviation de UNintelligent Trax Oursourcing. Alors, le fondateur du label choisit une appellation s’inspirant de son Italie : simplicité, spontanéité et honnêteté sont de rigueur.

unto-680x503

Laissons tomber le masque, le fondateur du label UN.T.O. n’est autre que Matteo Bagnato. A ses débuts, il insère le collectif communion collective.  Avec eux, il organise des événements et a l’opportunité de jouer tant que résident dans leurs soirées liées à Macao. Basé à Milan, ce centre culturel indépendant (façon DIY) regroupe citoyens, animateurs, artistes et des personnes travaillant dans la culture afin de promouvoir tout art expérimental. Alors, Matteo et son crew adopte le genre DIY (Do It Yourself) et organisent leurs propres événements. Cet état d’esprit reflète une certaine liberté justifiée. En effet, la mentalité DIY est simplement d’échapper au contrôle culturel qu’impose la société et établir une ouverture envers des artistes et des genres moins connus. Une ouverture vers un nouvel espoir ? Pour couronner cet envol vers la liberté DJ Vertica pig aka Matteo a joué à des « acid party » appelées U. V. dans des entrepôts gigantesques.

Grâce à ses expériences, ses rencontres personnelles et artistiques, et à travers cette nouvelle définition de la liberté, Matteo fonde UN.T.O. en 2016. Plus précisément le 16 février 2016, la sauce UN.T.O. prend forme avec la sortie Though Steel signée Raw Ambassador.  Au menu, UN.T.O. propose une entrée à la techno acide, un plat rythmé accompagné par kicks déstructurés, le tout saupoudré de nappes au goût intense. Le suspens du dessert s’accompagne en timbales, dévoilé par claps. La recette s’est répétée deux fois de plus à travers les EPs Destroyed Ass de Marcello Napoletano et Antonio de Antonio. Aux dernières nouvelles, la quatrième sortie signée SSIEGE Turbe in Sviluppo sortira le 21 Octobre 2016. Ssiege met feu doux au sein du studio du label: son EP prend une allure lente, planante, nostalgique.

De grandes batailles ont permis la création des espaces artistiques indépendants, libres et ouverts en Italie. Le label UN.T.O. est le reflet de certains avancements culturels. Ainsi, pour le moment, le jeune boss du label souhaite conserver l’image patriotique de son Italie débridée. Jusqu’à présent, il a sélectionné par grands soins des artistes underground piochés au cœur de la scène italienne. D’ailleurs, une future sortie EP est prévue fin 2016 voir début 2017. Néanmoins, nous précisons que le label reste ouvert aux découvertes étrangères.

En attendant, sortons nos drapeaux, casques et baskets de danse afin d’écouter la sélection BF 007.

Retrouvez cet article sur Phonographe Corp.

3 commentaires sur “Basse Fréquence 007: UN.T.O

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s