Basse Fréquence 005: les vastechoses

Basse fréquence remonte l’Europe, direction la Belgique. Territoire conquis jadis, territoire en pleine liberté à ce jour, c’est sur ces petits 30 528 km2 que le label Vastechoses pose ses K7. Basse fréquence explore le lieu où l’écume des rêveries prenne forme: la Belgique, pays de la rave party.

La Belgique donne naissance aux vinyles 12 inch, aux clubs ouverts le dimanche et aux tracks new beat. Hoegaarden à la main, acid aux oreilles (track à l’appui), smiley au t-shirt, une chose compte: avoir le rythme. Peu après l’arrivée du disco début des années 80, l’impermanence de ce genre s’installe dans la Belgique, pays du rêve infini. Tandis que l’ennui et la monotonie font claquer les portes des clubs, l’infini, lui, trouve son inspiration en mixant plusieurs genres: la new wave, l’acid-house et l’EDM, ce qui donnera naissance à la new beat. Ce nouveau genre underground belge fait éclore musicalement le pays. Comme tout genre est impermanent et s’essouffle avec son temps, la new beat jugée commerciale se transforme en nougat beat. Chaque problème a sa solution, les belges livrent ce genre has-been au business commercial et repoussent les frontières de l’imaginaire en créant la techno hardcore : portes ouvertes aux raves parties. C’est au cœur de cette continuité, dans le genre techno IDM, que nous plongeons cette semaine. Place aux Vastechoses : un label broyant ses tracks sur K7.

Vastechoses est l’histoire de Ian, Benoit et Simon, trois français, qui se retrouvent exilés dans la capitale belge au même moment. Ian et Simon avaient un studio commun durant un an tandis que Ian et Benoit réfléchissaient aux projets possibles réunissant musique, photographie, vidéo et dessin. Lorsque leurs cerveaux se mettent en ébullitions, les idées filent, fusent et se diffusent notamment surSoundcloud (et Youtube). Nous comprenons l’origine du nom, ayant pour but ultime: regrouper plusieurs domaines artistiques.

Une pluralité sous tension, retenue, tout simplement inachevée, car pour le moment, le trio produit seulement de la musique sur cassette. En effet, le label voulait un support de diffusion rapide, autonome tout en gardant une part de spontanéité. Les cassettes font l’affaire pour le moment, même si on ne vous cache pas que les Vastechoses s’agrandiront et changera probablement de support très prochainement.

Les vasteschoses sont plusieurs : Sevyce / Ian Tocor / Lostsoundbytes / Wetland sailor / Air LQD / P.Menkov / Drnchd / L.A.A.M. Leur première K7 s’intitule « derelict path » paru en novembre 2015. Leur seconde K7 parue en mars dernier « State of Emergency », confirme le style Vastechoses: acid, clap & gros kicks directifs au programme. Cadence angoissante, brute et obscure, il ne faut pas oublier l’effet d’urgence, comme l’indique son appellation. La troisième sortie parue au début de cet été « Kukuxland » appuie le genre techno EBM se résumant à des kicks et des percussions noyées sous un effet bit crusher, et mixés avec quelques pointes d’acid. Autrement dit, cette cassette est à l’image d’un signal brouillé illuminé par une lumière pimpante voir hallucinogène.

Une quatrième sortie Our fortress est prévue très prochainement. La date est encore tenue secrète par nos chers Vastechoses. Ce que nous savons actuellement, est que le projet serait en lien avec le groupe Our fortress, qui se compose de Lény Bernay et Christelle Bonnet. La cassette est un recueil de tracks enregistrées dans le Studio Drnchd (celui de Ian et de Sevyce), et de morceaux improvisés en live. Selon les concernés, les tracks pourraient se décrire comme un mix de « paroles et positions engagées sur un son très instinctif et spontané, le tout entre ligne de kick rude et vocodeur déstructuré ».

En attendant, voici la sélection BF005 qui renversera sans doute les esprits sensibles. Pour tout autre information, rendez-vous à l’Epicerie moderne, lieu de prédilection des Vastechoses à Bruxelles.

Cet article est disponible sur Phonographe Corp.

2 réflexions sur “Basse Fréquence 005: les vastechoses

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s