Le paradis revisité d’Elizaveta Porodina

Faites vos prières, Elizaveta Porodina les exauce. Confessions ou inventions, Elizaveta vous écoute, vous guide. Noir ou blanc, il n’y a pas de juste milieu. La porte du paradis ou des enfers s’ouvre à travers ces photographies.

Cette allemande nous plonge dans un univers mélancolique ou futuriste. L’allégorie du paradis grandit et colle à la peau de notre génération. Eaux bleutées et lunettes en trois dimensions, le paradis s’en voit revisité. La photographe semble l’avoir touché puisqu’elle signe pour des grands magazines tels que Vogue, Pupmag, Quality ou Vision.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s