Move your Brain : Expo Intromissiones au 104

Nous nous promenons dans le corridor artistique, déformé ou plutôt redressé par Aitor Ortiz. L’artiste espagnol propose des clichés de paysages, immeubles, façades, sortis du nulle part. Où sommes-nous en regardant les oeuvres ponctuées de noir et de blanc ?

Un nouveau décor s’installe, le spectre de la lumière attirant l’oeil du spectateur. Nous rentrons dans l’obscurité. Dans cette nouvelle pièce, Aitor Ortiz met en place des grilles noires dotées de néons paradisiaques. Notre cerveau bouillonne, se demandant ce que sont les oeuvres présentées. Plus nous nous rapprochons, plus notre vision se voit troublée. Notre cerveau perçoit une autre chose. Une oeuvre autre. Est-ce donc l’ultime vérité ?

Poursuivons notre chemin, et perdons nous dans le labyrinthe sans fin élaboré par l’artiste. L’art 2.0 s’achève en architecture. Immeubles semi-construits, les couleurs se subliment avec des prises de vues inédites.

L’oeil se perd et perdure dans sa vision la plus dérangeante en parcourant le désordre ordonné que créé Aitor Ortiz. Nous nous perdons dans les visions de paysages en trois dimensions. Nous réalisons alors que ce ne sont qu’une représentation d’immeubles existants en forme de paravents. Sauvés, pensons-nous ! L’oeil se tord à l’image de nos neurones qui se ré-organisent comprenant une nouvelle perception. Et cette fois-ci pour de bon.

Une réflexion sur “Move your Brain : Expo Intromissiones au 104

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s